Colonel Reyel, l’interprète de Celui avec plus de 25 millions de vue sur Youtube, sort lundi 11 avril 2011 son premier album Au rapport. Eh bien, je me sens la tâche de vous faire le rapport de son album. Je suis comique aujourd’hui. Eh bien faisons un petit topo sur le Colonel. Le Colonel a fait ses premières classes avec Septentorial Crew. Il est épaulé par son cousin Krys sur le label Step Out. Bon vous aurez compris que je me suis renseigné sur le Colonel Reyel de son vrai prénom Rémi. En préambule, je l’ai écouté chanter, et je sais qu’il sait chanter.

L’album démarre avec Celui et poursuit avec Toutes les nuits. La chanson Ma Star présente un refrain entêtant, la chanson vogue encore avec l’explicite comme il aime l’expliquer dans la chanson. Premier reproche la voix, elle est trop modifié. Quand on a de la voix, on la montre ! Puis le titre Aurélie, une chanson anti-avortement ?, je ne peux être affirmatif. Cependant en dehors de la voix, bis et repetita, la parole tombe souvent à plat avec des rimes faciles. De son coté assez équilibré, la chanson devient entêtante. Comme les autres, un titre très raggae, où il aborde Ribéry & Zahia. Suit le titre Mon rêve, chanson engagée pour une forme de paix. Avant son Besoin d’évasion, où il explique son envie de quitter Paris pour retrouver la nature. Le titre Dis-moi avec Krys est assez différent, un titre à la David Guëtta, un peu comme Sexy Bitch avec Akon. Bien que la voix est traffiquée … il s’agit d’un titre intéressant. Sauf que cette chanson continue sur Le hasard n’existe pas, avec le même style de son. Cependant, on évite 12 Celui… ou 12 Toutes les nuits… ! Puis Le destin nous porte, qui me fait penser à un titre à la Bruno Mars, avec une sorte de dépouillement, pas de modification, une voix tel quel. Une bonne chanson, comme on voudrait voir un peu plus sur cet album. Puis le titre Vendredi ou la nuit sauvage porte vers une autre tendance, elle lui va mais pas très bien, comme s’il essayait de mettre un costume qui a des manches trop longues pour lui. Puis l’album se clôt sur Game Over, un titre sans grand intérêt.

Pour conclure, il s’agit bien d’un premier essai, il est loin d’être parfait, mais il peut nous permettre de définir les styles musicaux à envisager. En effet Colonel Reyel devrait plus se tourner vers des versions acoustiques, douces qui irait beaucoup mieux avec sa voix.

Chanson de l’album

1. Celui

2. Toutes les nuits

3. Ma star

4. Aurélie

5. Comme les autres

6. Mon rêve

7. Besoin d’évasion

8. Dis-moi oui (avec Krys)

9. Le hasard n’existe pas

10. Le destin nous porte

11. Vendredi ou la nuit sauvage

12. Game Over

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.