Après Dima sorti, il y a déjà quatre ans, Zaho revient avec un deuxième essaie intitulé Contagieuse. Après avoir dévoilé courant septembre le premier extrait Boloss, elle dévoile dès le début de cet album de nouvelles couleurs musicales.

En effet avec le premier titre Mea Culpa, la chanteuse « lance des SOS », le tout sur une rythmique r’n’b imprĂ©gnĂ©e de dubstep. Elle revendique son indĂ©pendance, dans son Mea Culpa dans lequel « ses larmes ne coulent pas ». Vient ensuite le très pop Tout est pareil, avec un rythmique plus lĂ©gère avec la guitare mais un son plus lourd au niveau du battement. Elle raconte un quotidien oĂą les habitudes n’Ă©voluent pas, malgrĂ© ces tentatives. S’en suit Boloss, le premier extrait de l’album, qui s’avère, une suite logique au titre Tout est pareil. Elle part Ă  la recherche de son homme idĂ©al qui ne doit pas ĂŞtre un « boloss », bien qu’elle n’a « pas de type favori ». Le langoureux Un peu beaucoup surprend avec ses paroles et sa musique organique et orientale. AllĂ´ est plus urbain Ă  l’image de Boloss. La chanson joue sur les mots se terminant en -o tel qu’Ă  l’eau, Zaho… Elle a une crainte que ses « rĂŞves tombent Ă  l’eau ». Au final, la chanson est addictive grâce Ă  son rythme entrainant.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=rZz8r8ZE93I]

Zaho – Tourner la page (Youtube)

La très mĂ©lodique Tourner la page prend le relais. Zaho explique « je laisse la vie m’emporter, et je laisse ma plume me porter ». Elle veut tourner la page mais quelle page ? La page de ce que les autres attendent de nous. « A ceux qui m’Ă©coute et eux mĂŞme son otage. J’Ă©cris pour vous dire, courage. A ceux qui m’Ă©coute mĂŞme lorsque je doute. Je chante merci, je vous aime quand je suis lâche. Et je laisse la vie m’emporter, et je laisse ma plume me porter ». Zaho est-elle emprisonnĂ©e de son personnage ? Elle dĂ©voile une chanson très forte et poignante. La chanson rappelle dans ses sonoritĂ©s Je te promets prĂ©sent sur son premier album Dima (2008). Le 911 reprend la suite avec une rythmique urbaine. Zaho aborde l’effet Pygmalion qui consiste Ă  influencer le devenir d’une personne en Ă©mettant une hypothèse sur son futur. La chanson est quelque chose qui me fait penser Ă  des rythmiques très amĂ©ricaine, très produite, comme Rihanna pourrait avoir.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=jzONo9x3dAI]

Zaho – Jardin d’Eden (Youtube)

Le Jardin d’Eden pour Zaho n’existe pas, elle aime son homme « d’amour » mais lui « l’aime Ă  peine ». Par lĂ , elle revient vers un chanson de R’n’B au thème classique de l’amour. DivisĂ©s raconte l’histoire d’un peuple qui a Ă©tĂ© divisĂ© « Ils nous ont divisĂ©s pour rĂ©gner ». On pense immĂ©diatement Ă  l’Histoire entre autres le diffĂ©rent entre l’AlgĂ©rie et la France. Avec le duo avec Rhoff, Maintenant ou Jamais, Zaho s’est nous embarquĂ© très facilement. Aller ! Le très rythmĂ© titre, donne immĂ©diatement envie de danser au son de « je me sens libre ». C’est comme un bulle d’oxygène. Elle ne cède pas Ă  l’Ă©lectro sur cette chanson, chose qui aurait pu ĂŞtre très facile.

Après Aller vient Quelqu’un d’autre, une chanson mĂ©lodieuse, un peu mielleuse. S’en suit le très hip-hop Imagine, que l’on retiendra principalement pour sa rythmique cadencĂ©e. Puis pour clore l’album il y a deux titres bonus, le très bon IndĂ©lĂ©bile avec Christophe Willem et prĂ©sent sur le dernier album de ce dernier ainsi qu’En avant ma musique (Remix).

Après la sortie de son premier single caricatural Boloss taillĂ© pour la radio, Zaho a insufflĂ© dans son deuxième effort un vrai originalitĂ©, bien qu’elle flirt quelques fois avec des paroles faciles, elle arrive quand mĂŞme Ă  Ă©viter la niaiserie classique des chansons R’n’B ayant pour thème l’amour (Mea Culpa, Jardin d’Eden, Tourner la page). Elle s’est ce montrer Ă  l’aise avec des titres plus hip-hop (AllĂ´, 911) et des morceaux pop (Tout est pareil).

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.