Après sa performance controversée au MTV Video Music Award de dimanche, Miley Cyrus dévoile son deuxième single extrait de son album Bangerz prévu pour le 7 octobre.

Contrairement Ă  ce que certain mĂ©dias peuvent raconter, la prestation de Miley Cyrus au MTV VMA peut ne pas choquer. Il semble que les bals entre midi et deux soient très courant aux États-Unis. Et le twerk – bouger ses fesses sur le bas ventre de son/sa partenaire – serait l’une des danses les plus rependue. Alors, il est vrai que les « adultes » – par lĂ  les vraiment vieux – ne sont pas forcĂ©ment au courant des pratiques des plus jeunes et de par ce dĂ©calage de gĂ©nĂ©ration, l’incomprĂ©hension nait.

Avec son nouveau single Wrecking Ball, Miley Cyrus va vers une interprĂ©tation fortement influencĂ©e par Rihanna – ce qui est dĂ©jĂ  le cas sur We Can’t Stop. Elle rĂ©pète : « Ne dis jamais que je me suis Ă©loignĂ©e, tu seras toujours celui que je veux/Je ne peux pas vivre dans le mensonge, courir après ma vie. » ou « Je n’ai jamais frappĂ© si fort en amour/Tout ce que je voulais c’Ă©tait de briser tes murs/Tout ce que tu as fait c’Ă©tait me briser/Ouais, tu m’as anĂ©anti ». Elle raconte comme une histoire d’amour peut dĂ©truire lorsque celle-ci est asymĂ©trique. Au niveau de la composition, il s’agit d’une ballade pop avec des influences synthpop et un lĂ©ger r’n’b.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.