Voyage au royaume des insectes dans Minuscule. Une petite coccinelle rencontre fortuitement une dizaine de fourmis qui ont pris d’assaut sa bo√ģte de sucre. Une amiti√© se lie entre la chef des fourmis et la coccinelle, avant d’√™tre poursuivit par les m√©chantes fourmis rouges qui veulent le fameux sucre. Balade.
La salle est pleine d’enfants qui murmurent, qui frappent dans les si√®ges. Bref c’est un film pour enfant. Il faut √©viter les heures familiales si l’on veut √™tre tranquille. On chausse ses lunettes 3D, c’est parti pour le voyage. Le mot ¬ę¬†Minuscule¬†¬Ľ peut √™tre utilis√© pour un sc√©nario cousu de fil blanc. Le film ne permet pas √† un public autre qu’enfantin d’appr√©cier pleinement l’exp√©rience. Les bruitages des insectes font ‘pipi-caca’. Les moments comiques sont pr√©visible, et ne font pas rire. Si l’on pousse un peu l’analyse des films sur les fourmis, il en existe d√©j√† avec 1000 et une pattes ou Fourmiz. Dans celui-ci, on pourrait voir dans les fourmis la soci√©t√© humaine, l’usage d’arme chimique et de la poudre pour r√©soudre un conflit ‚Äď ici face aux fourmis rouge ‚Äď mais il est peut-√™tre pr√©tentieux et hasardeux d’y voir tout cela. Au final, il faut le consid√©r√© comme un divertissement pour enfant avec les d√©fauts que cela peut engendrer.

N.D.

Minuscule, la vallée des fourmis perdus de Thomas Szabo et Hélène Giraud. Sorti 29 janvier 2014.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.