Ma2x, un jeune chanteur au style musical de pop urbaine, a sorti hier son premier album Ma2x (voir son interview). Dans sa façon d’ĂŞtre, les thĂ©matiques et le style musical, Ma2x fait Ă©normĂ©ment penser aux dĂ©buts de M. Pokora. Mais que vaut son premier disque ? Entre l’amour et les jeux vidĂ©os, le jeune homme a de la ressource.

Quoiqu’en dise Ma2x, un des thèmes rĂ©curent de son premier album est l’amour. Mais Ă©tonnamment, La Seule, qui entame l’album parle d’amour sur une mĂ©lodie au piano. Ma2x commence avec voix de gars qui veut en imposĂ© il veut jouer le gros dur avant de s’attendrir dès le refrain. Loin des groupies, la fille « dont il ne peut pas se passer » le « fait parler d’amour ». Ce titre est sur la dĂ©couverte des sentiments amoureux (« Avant, je ne parlais pas d’amour »). Ce n’est pas toujours facile pour un jeune homme de 18 ans d’en parler (« Je pète des câbles »). Ma2x invite sa belle pour un voyage en amoureux dans Au Soleil (« Viens on se sauve/une semaine de love/tous les deux au soleil »). La composition est assez basique avec une boĂ®te Ă  rythme et une lĂ©gère mĂ©lodie. Certaines phrases comme « Dis moi oui » font penser Ă  du Keen’V ou du Colonel Reyel.

Une inspiration amĂ©ricaine, l’Ă©vasion et les filles

Pretty Mama a quelque chose d’AmĂ©ricain. La composition fait penser Ă  des chanteurs comme Chris Brown sur X. Toute seule est Ă©galement dans cette mĂŞme mouvance. Mais les paroles sont finalement assez cruelles, puisqu’il s’agit d’une revanche. Maintenant qu’il a la cĂ©lĂ©britĂ©, qu’il a la gloire (« Elles me veulent toutes »), le personnage rĂ©pond Ă  cette fille (« tu te foutais de moi dans la cour d’Ă©cole ») qui « a jouĂ© les divas » et qui est maintenant « toute seule ». Chanson Ă  zapper.

Besoin de m’Ă©vader, c’est la nĂ©cessitĂ© d’Ă©chapper au monde actuel (« Je me sens comme cette fleur fanĂ©e, j’ai besoin de m’Ă©vader »), alors qu’un peu plus loin J’voulais juste prendre l’air est la nĂ©cessitĂ© dans le couple de s’Ă©chapper… mais pas trop longtemps. Pour toi relate une histoire d’amour (« Tu es mon avion de chasse, je suis ta cible ») et Rappelle-toi aussi. Deux chansons Ă  l’instar de Toute seule.

Mario Bros. et l’hommage aux mères

Sur Game Over, Ma2x rend un hommage Ă  sa passion du gaming, son addiction digne d’une drogue (« J’ai besoin de ma dose »). Les dĂ©buts sont trompeurs avec une musique de Game Boy digne de Mario Bros. Le son switche vers une ambiance dubstep et rap hardcore mais avec pour thĂ©matique les jeux vidĂ©os. Certains passages semblent ĂŞtre un clin d’Ĺ“il Ă  Booba. Mais, ce qui marque vraiment c’est la voix de Ma2x, on pourrait vraiment prendre ce son pour un son de M. Pokora, sauf que Ma2x, Ă  la diffĂ©rence de Pokora, semble avoir une meilleure maĂ®trise de sa voix.

Pour toutes les mères du monde n’Ă©chappe pas Ă  la règle des chanteurs qui rendent hommages aux femmes. Ces dernières annĂ©es, il y a eu Pharrell Williams avec tout un album Girl, Christophe MaĂ© avec Maman ou M. Pokora avec Merci d’ĂŞtre. Mais dans cet exercice difficile, on doit l’avouer, Ma2x s’en sort plutĂ´t bien en racontant le quotidien d’une mère qui donne tout pour son enfant (« Elle a tout donnĂ© (…) peu importe le prix »).

Reste avec moi est encore une chanson d’amour… mais avec une probable rupture au bout. Dommage. DĂ©ception de courte durĂ©e puisque Ma2x propose immĂ©diatement Viens faire un tour. Style reggae, l’interprĂ©tation est lĂ©gère. Le champs lexical de l’informatique permet de dĂ©crire une dĂ©connexion virtuelle pour une connexion rĂ©elle.

De l’amour au sexe et les potes

« Une histoire pour un soir ». « Un bail sans s’appartenir ». Avec Sex Friend, le jeune homme aborde concrètement la question du sexe et notamment de l’ambiguĂŻtĂ© entre amis et partenaires amoureux. Le jeu auquel les deux amants s’initient peu s’avĂ©rer dangereux. Patou du groupe Adict appelle le jeune homme (« tu n’y as jamais pensé»), mais le prĂ©vient des dangers (« Je ne veux pas tout gâcher pour une nuit », « mĂ©fie toi des flammes, ça devient un trop chaud », « poser au calme, tu joues un peu trop »). Dans la mĂŞme continuitĂ© Essai poursuit bien cet effort. « Essai de dire non car mes lèvres te rĂ©clament, essai de dire non car nos cĹ“urs s’enflamment ». Le titre est frais avec sa guitare avant de venir plus lourd par la suite.

Dans plusieurs des chansons prĂ©cĂ©demment citĂ©es, Ma2x aborde le thème de l’amitiĂ© notamment ses potes. Dans Le Taureau par les cornes, il met en scène ses amis et la façon dont a Ă©tĂ© Ă©crit cet album. « On arrivera au top malgrĂ© les gens qui nous freinent ». Mais par cette phrase – comme une obsession pour la comparaison avec M. Pokora -, il y a une rĂ©miniscence d’On est lĂ .

Pour un premier album, l’effort se tient, malgrĂ© quelques rĂ©pĂ©titions notamment sur les morceaux consacrĂ©s Ă  l’amour. Ceux-ci trop nombreux lassent. Le vocabulaire, les expressions reflètent l’âge de l’interprète. Nul doute que le texte s’Ă©paissira avec la maturitĂ©. Au niveau de la voix, on peut imaginer une bonne carrière pour Ma2x. Nul doute que la volontĂ© de la maison de disque sera essentielle. Il semble ĂŞtre pour le moment soutenu. Contrairement Ă  l’album de Kendji, la production est soignĂ©e.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.