Son pseudo avertit sur sa fantaisie : Who Is Fancy (?). La chevelure de feu, la carrure d’un bĂ»cheron, une dĂ©marche de diva, c’est l’archĂ©type du bear. La voix suave et grave, cet amĂ©ricain de 25 ans Ă©lectrise dès la première note. C’est le type de chanteur dans la droite lignĂ©e d’Adam Lambert et Sam Smith : gay, chanteur de pop et des pros du divertissement.

Presque un an dĂ©jĂ  qu’il a posĂ© – comme ça – deux chansons d’une extrĂŞme qualitĂ©. La première « Goodbye », c’est la chanson parfaite pour oublier son ex. Le chanteur reproche Ă  son premier amour tout les mensonges et prĂ©fère lui dire « goodbye » avant de ne devenir fou. L’univers musical est très moderne tout en empruntant un peu aux annĂ©es 50 comme Duffy, Meghan Trainor ou Jessie J. Les percussions, les cordes mettent en avant cette ambiance. La seconde est « Boys Like You » avec Meghan Trainor et Ariana Grande. La chanson aborde l’amour autant par la sexualitĂ© hĂ©tĂ©rosexuelle qu’homosexuelle. Pour la petite anecdote, il s’agit d’une des premières chansons qu’il a jouĂ© Ă  ses futurs managers.

Un valeur montante

SignĂ© entre Dr. Luke (Katy Perry, Kesha, Britney Spears) et Scott Borchetta (Taylor Swift), Who Is Fancy est managĂ© par Scooter Braun (Justin Bieber, Carly Rae Jepsen). Autant dire qu’avec trois noms de renom pour ĂŞtre encadrĂ©, pas de risque Ă  imaginer que le chanteur se fasse une place au soleil de la musique pop. Comme le souligne Time (en anglais), « c’est extrĂŞmement rare que plusieurs acteurs de l’industrie musicale s’associent comme cela pour un seul artiste ».

Question d’identitĂ©

« Mes chansons, c’est mon journal intime – j’Ă©cris sur ma vie. Je suis simple, j’ai beaucoup de rendez-vous et c’est ce que je raconte. Tomber et ĂŞtre amoureux, les ruptures et toutes les autres choses de la vie. Les chanteurs hĂ©tĂ©rosexuels sont toujours spĂ©cifiques dans les pronoms et il n’y a aucun problèmes : Ils peuvent dire ‘fille’ ou ‘garçon’ et ça ne compte pas. Quand je suis devenu auteur, je me suis toujours dis que mes chansons pourraient uniquement ĂŞtre chantĂ©es par des filles car ils font rĂ©fĂ©rences aux mecs. Je dois rendre Ă  CĂ©sar ce qui est Ă  CĂ©sar. S’il n’y avait pas eu des artistes comme Adam Lambert ou Sam Smith ouvrant la voie avant moi, peut-ĂŞtre que je ne pourrais pas chanter ce que je chante. Je pense qu’ils sont tous les deux incroyables. (…) Le fait (que Sam Smith) soit gay, c’Ă©tait pour moi un Ă©vidence (avant qu’il ne le rĂ©vèle) », a-t-il expliquĂ© au site newnownext (en anglais).

Pour « Goodbye », ce n’est pas un clip mais trois. Dans le premier (prĂ©sent plus haut), il s’agit d’un jeune homme blanc qui ressemble beaucoup Ă  Justin Bieber. Le deuxième est avec un drag-queen qui se transforme en chanteur country.

Morale, il faut se mĂ©fier des apparences. Et le troisième, il s’agit d’une jeune noire-amĂ©ricaine.

Si vous avez bien remarquĂ©, la scĂ©nographie est identique pour les trois versions du clip, Ă  la diffĂ©rence que la voix colle Ă  tous ses physiques. Il faut savoir pour bien comprendre ces clips, que lors de leurs sorties, l’identitĂ© de Who Is Fancy n’Ă©tait pas connue. C’Ă©tait alors un moyen de brouiller le public sur qui il pouvait ĂŞtre. Un moyen de rĂ©inventer son identitĂ©.

Crédit photo : Who Is Fancy / Instagram

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.