The Chainsmokers s’est offert un premier concert en France vendredi dernier au Yoyo Ă  Paris. Pour le duo de DJ new-yorkais, il s’avère difficile d’attirer le public français, la salle Ă©tait loin d’ĂŞtre comble. C’est une heure et quart de techno reprenant un florilège des chansons des annĂ©es 2000 et 2010, cela va de « Kids » du duo MGMT, Ă  « Scary Monsters And Nice Sprites » de Skrillex, en passant par « High » de Tove Lo, « Love Yourself » de Justin Bieber ou bien du Coldplay. Le groupe n’en oublie pas de prĂ©senter ces propres titres comme « Roses », un titre saucissonnĂ© tout le long du concert ou leur nouvelle chanson « New York City », qui rend bien sĂ»r hommage Ă  leur ville d’origine.

Ce « nouveau » single – comme ils le prĂ©sentent sur scène, alors que la chanson est disponible depuis dĂ©cembre sur Youtube – commence tout doucement, jusqu’Ă  un pont qui porte la composition. La voix de la chanteuse est très mĂ©lancolique sur une composition très enjouĂ©e. Lors du concert, le duo s’est payĂ© la fantaisie d’agrĂ©menter cette chanson avec un refrain façon dubstep. Le spectacle dont la prĂ©sentation visuelle est très soignĂ©e avec la projection des petits films, s’est clĂ´t lors d’un rappel avec la chanson « Don’t Let Me Down ».

La première partie a permis de découvrir le quatuor de DJ We Are I.V. Leur premier EP « Another Day In Paradise » sort le 11 mars.

Crédit photo : Nicolas Dumas

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.