The Chainsmokers s’est offert un premier concert en France vendredi dernier au Yoyo à Paris. Pour le duo de DJ new-yorkais, il s’avère difficile d’attirer le public français, la salle était loin d’être comble. C’est une heure et quart de techno reprenant un florilège des chansons des années 2000 et 2010, cela va de « Kids » du duo MGMT, à « Scary Monsters And Nice Sprites » de Skrillex, en passant par « High » de Tove Lo, « Love Yourself » de Justin Bieber ou bien du Coldplay. Le groupe n’en oublie pas de présenter ces propres titres comme « Roses », un titre saucissonné tout le long du concert ou leur nouvelle chanson « New York City », qui rend bien sûr hommage à leur ville d’origine.

Ce « nouveau » single – comme ils le présentent sur scène, alors que la chanson est disponible depuis décembre sur Youtube – commence tout doucement, jusqu’à un pont qui porte la composition. La voix de la chanteuse est très mélancolique sur une composition très enjouée. Lors du concert, le duo s’est payé la fantaisie d’agrémenter cette chanson avec un refrain façon dubstep. Le spectacle dont la présentation visuelle est très soignée avec la projection des petits films, s’est clôt lors d’un rappel avec la chanson « Don’t Let Me Down ».

La première partie a permis de découvrir le quatuor de DJ We Are I.V. Leur premier EP « Another Day In Paradise » sort le 11 mars.

Crédit photo : Nicolas Dumas

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.