La chanson du jour c’est « Ain’t Your Mama » de Jennifer Lopez. J.Lo dresse une armée de femme pour lutter contre les stéréotypes qu’entend conservé cette société patriarcale. Elle répète, un texte écrit par Meghan Trainor, qu’elle « n’est pas ta mère ». Elle enjoint les femmes à sortir de leur zone de confort (?!) pour dire « Je suis trop bien pour ça ». C’est un hymne féministe qui est mis en image avec un clip qui donne parfaitement ce sentiment de prise de pouvoir. Dans son clip, elle est tour à tour une femme au foyer et une secrétaire à la Mad Men des années 1950, une ouvrière des années 1970 ou une working girl des années 1990. « Je veux que vous vous levez de vos chaises et que vous hurliez « Je ne suis pas ta mère » ». Pour une fois, Jennifer Lopez fait plaisir et nous évite des titres comme « Booty ». Le point négatif, ce qui a été remarqué par les fans dont certains réclame un boycott, c’est la production réalisée par Dr. Luke qui était accusé de « viol » par la chanteuse Kesha.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.