La chanson du jour c’est « Les promesses en l’air » d’Emma Daumas. AprĂšs « Bahia », l’ex-Star AcadĂ©micienne a proposĂ© un nouvel EP composĂ© sous le « patronage bienveillant » de Maxime Le Forestier. La chanteuse qui a sorti trois albums avec le label Polydor d’Universal Music est dorĂ©navant en indĂ©pendant avec Abacaba et Musicast aprĂšs s’ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme « morte » ; il faut comprendre qu’elle n’avait plus « de contrat discographique, plus de promesses, plus d’ »actualité » ». C’est Ă  ce moment lĂ , qu’elle a eu envie de s’« ouvrir sur le monde. De comprendre ce qui fait de moi un ĂȘtre humain ». Depuis l’arrĂȘt de son contrat avec Universal, la chanteuse n’a pas pour autant chĂŽmĂ© avec la parution des « Larmes de crocodiles », un CD pour enfants enregistrĂ© avec Marcel Amont, Alain Chamfort, GĂ©rard Darmon, Élodie FrĂ©gĂ©, Caroline Loeb ; et d’un roman « Supernova » aux Ă©dition Scrineo.

Son EP « Vivante » est enregistrĂ© et rĂ©alisĂ© par Benjamin Constant (Asa, Ibeyi) et avec le batteur RaphaĂ«l Chassin et le guitariste Roman Chelminski. L’Avignonnaise est pour la premiĂšre fois aussi compositrice des titres. Avec « Les promesses en l’air », on a un pont entre son premier album, car le titre rappelle « Dans le collimateur », une chanson fortement apprĂ©ciĂ©e de ses fans, et son cĂŽtĂ© plus acoustique et nature.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.