C’est un peu le retour que l’on n’attendait pas et dont il faut le dire, on n’avait pas spécialement envie. Je parle du retour de Colonel Reyel ! Oui, l’interprète d’« Aurélie », l’hymne pro-vie, est de retour avec « Bando Love » extrait d’un EP à paraître et intitulé « Ce soir ou Jamais » – référence à l’émission de Taddeï (?).

Le colonel se paie un featuring de DJ Douj – compositeur de « Celui… » – sur une chanson insipide. « Ça critique mais ça clique : 100 000 vues en 24h ! On lâche rien », se réjouit-il sur son compte Facebook. Oui, on a cliqué… on est faible. Peut-être l’êtes-vous aussi puisque vous lisez ces lignes ?

C’est qui la « nouille » ?

« Quand je regarde d’où je viens, ce par quoi je suis passé, je me dis que je ne peux plus faire machine arrière », explique le chanteur pour notre plus grande déprime. Quatre ans d’absence, et pourtant pour lui, « le plus important c’est de toujours croire en soi, malgré tout. Aucun obstacle n’est insurmontable, la foi peut déplacer des montagnes. Aujourd’hui si je continue c’est bien sûr par passion pour la musique, mon amour de toujours, mais aussi pour être humblement un exemple d’abnégation et de persévérance ». Le chanteur prévient d’ailleurs que « non, je n’arrêterai jamais. Peu importe les difficultés, je continuerai à me battre et je vous invite à faire comme moi : ne les laissez pas gagner ! Ne baissez jamais les bras ! »

Rappelons quand même son ridicule « Coucou », qu’il a écrit avec l’aide de Maître Gims et composé par Renaud Rebillaud. C’était gâché une instru ! Il était présent sur l’album « Soldat de l’amour », un échec pourtant sorti moins d’un an et demi après son premier album « Au rapport », classé #1 des ventes d’albums. « Je crois que je vais bientôt avoir le niveau de faire des tubes sans dire un mot (…) à part coucou bande nouilles ». C’est pour quand ?

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.