La chanson du jour, c’est « Indépendant » de Quincy. Le rappeur de 25 ans dilue son rap dans un refrain très pop. Un proposition trop « grand public » pour son public ? Quoiqu’il en soit la « variétisation » de son style, lui ouvrira sans doute plus de porte qu’être trop rap. Il s’agit du deuxième extrait de l’album à paraître de Quincy, après « On fait pas semblant ». Avec « Indépendant », Quincy loue son indépendance (« J’n’attends rien des autres/J’suis indépendant »). L’indépendance décrite dans la chanson est avant tout une indépendance – ou une misère – sentimentale, un moyen finalement de se protéger pour ne pas souffrir (« Parfois on se sent seul, mais on finit par s’y faire »). Le partage se fait avec les potes.

La production est signée Biggie Jo, déjà compositeur des précédents titres de Quincy. Ce que l’on apprécie avant tout dans cette chanson, c’est un côté léger et frais de la composition. Le style de rap n’est pas très original, et il est assez dans l’air du temps entre PNL et Booba. Quant à la voix de Quincy, elle est très modifiée par Autotune. Les arrangements avec des voix après le refrain enrichissent la chanson. Le clip d’« Indépendant » est tourné au Portugal, on y voit le pont à hauban ou le tram de Lisbonne.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.