img_1679-2

Julien Granel est un jeune homme à la cool. Il sent le sable des Landes, le sud ouest. On se rencontre début octobre à proximité de Beaubourg, le jeune homme porte ce chapeau bleu qui tape dans l’œil et un pull col roulé. Il commande un café, parle de ces envies musicales. Il nous fait une confidence sur Arcadian — il leur a écrit le titre « Polaroid » qui pourrait être présent sur leur premier album–, un groupe qu’il connait bien. Il a d’ailleurs regardé leur interview avant de nous rencontrer. C’est un jeune homme agréable, il est intarissable sur la musique. Il sait en parler. Il sait ce qu’il veut faire. Nous avions apprécié son premier titre « Éclipse », il nous en parle longuement. Cette Citroën DS qu’il a trouvé sous une bâche chez un ami de son père. Le Landais est terre à terre, s’il sait ce qu’il veut, il sait d’où il vient. Et c’est ça que l’on a aimé chez lui.

L’interview

« J’ai écrit pour Arcadian »

Le tournage d’« Éclipse »

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.