img_1679-2

Julien Granel est un jeune homme Ă  la cool. Il sent le sable des Landes, le sud ouest. On se rencontre dĂ©but octobre Ă  proximitĂ© de Beaubourg, le jeune homme porte ce chapeau bleu qui tape dans l’œil et un pull col roulĂ©. Il commande un cafĂ©, parle de ces envies musicales. Il nous fait une confidence sur Arcadian — il leur a Ă©crit le titre « Polaroid » qui pourrait ĂŞtre prĂ©sent sur leur premier album–, un groupe qu’il connait bien. Il a d’ailleurs regardĂ© leur interview avant de nous rencontrer. C’est un jeune homme agrĂ©able, il est intarissable sur la musique. Il sait en parler. Il sait ce qu’il veut faire. Nous avions apprĂ©ciĂ© son premier titre « Éclipse », il nous en parle longuement. Cette CitroĂ«n DS qu’il a trouvĂ© sous une bâche chez un ami de son père. Le Landais est terre Ă  terre, s’il sait ce qu’il veut, il sait d’oĂą il vient. Et c’est ça que l’on a aimĂ© chez lui.

L’interview

« J’ai Ă©crit pour Arcadian »

Le tournage d’« Éclipse »

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.