Enfin. C’est un peu le mot qui dĂ©signe la sortie du nouvel album de Zaho « Le Monde Ă  l’envers ». Cinq ans, c’est le nombre d’annĂ©es qui sĂ©pare ce nouvel album du prĂ©cĂ©dent « Contagieuse ». Il faut dire qu’entre temps, Zaho s’est retrouvĂ© sur le projet de la comĂ©die musicale « Le Roi Arthur », qui l’a accaparĂ©. Sans doute une bonne chose, il faut se souvenir que le lancement de « Contagieuse » s’Ă©tait fait dans la douleur avec le choix de « Boloss » comme single principal. Un single qui avait Ă©tĂ© comparĂ© Ă  « C’est chelou », tout en suscitant beaucoup moins d’attente. Le plus dommage pour « Contagieuse », c’est que « Boloss » n’Ă©tait pas reprĂ©sentatif du contenu rĂ©el.

Nouveau chapitre, nouvel album avec « Le Monde Ă  l’envers ». Si c’est un nouveau chapitre, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’un nouveau livre. Zaho est dans la continuitĂ© de son prĂ©cĂ©dant album. Tant au niveau sonoritĂ© que dans les thĂ©matiques. Par exemple, son single « Laissez-les Kouma » avec un featuring de MHD est sur le fait de ne pas se prĂ©occuper des qu’en-dira-t’on. Il y a bien sĂ»r la question centrale de l’amour. Il revient dans « Selfie ». Introduction disco au piano, Zaho met en avant dans « Selfie » le fictif des applications comme Snapchat ou Instagram. Des endroits oĂč l’on poste des photos oĂč le « cadre est parfait, retouchĂ© ça va s’en dire ». Une fois passĂ© dans la rĂ©alitĂ©, sur le cadre du selfie, il y a trois personnes… A savoir que « l’amour a portĂ© ses fruits ».

L’amour est aussi abordĂ© dans « Te amo » ou « Leilo », cette derniĂšre est prenante et entĂȘtante mĂȘme si sous ces airs, elle peut paraĂźtre simple. Elle aborde le masque dans « On fait semblant », prĂ©tendre que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Elle aborde aussi le sort des rĂ©fugiĂ©s dans « Salamalek » et « Je rentre Ă  la maison ». Elle mĂȘme a fuit l’AlgĂ©rie lors de la guerre civile pour rejoindre le Canada. A la fois lumineux et mĂ©lancolique, ces deux titres permettent de voir un nouveau visage de Zaho. Il y a aussi des titres enjĂŽleurs avec « Bonne nouvelle » ou « J’ai pas le Time ».

Zaho dĂ©livre un aussi bon album que ces deux prĂ©cĂ©dents. A la diffĂ©rence de « Contagieuse », c’est que cette fois-ci, la promotion est plutĂŽt rĂ©ussi pour « Le Monde Ă  l’envers ». Elle a su susciter une attente. Faut savoir si le public lui est au rendez-vous aprĂšs le succĂšs de « Laissez-les kouma ». Wait and See.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.