Zaho

Enfin. C’est un peu le mot qui dĂ©signe la sortie du nouvel album de Zaho “Le Monde Ă  l’envers”. Cinq ans, c’est le nombre d’annĂ©es qui sĂ©pare ce nouvel album du prĂ©cĂ©dent “Contagieuse”. Il faut dire qu’entre temps, Zaho s’est retrouvĂ© sur le projet de la comĂ©die musicale “Le Roi Arthur”, qui l’a accaparĂ©. Sans doute une bonne chose, il faut se souvenir que le lancement de “Contagieuse” s’Ă©tait fait dans la douleur avec le choix de “Boloss” comme single principal. Un single qui avait Ă©tĂ© comparĂ© Ă  “C’est chelou”, tout en suscitant beaucoup moins d’attente. Le plus dommage pour “Contagieuse”, c’est que “Boloss” n’Ă©tait pas reprĂ©sentatif du contenu rĂ©el.

Zaho dans la continuité ?

Nouveau chapitre, nouvel album avec “Le Monde Ă  l’envers”. Si c’est un nouveau chapitre, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’un nouveau livre. Zaho est dans la continuitĂ© de son prĂ©cĂ©dent album. Tant au niveau sonoritĂ© que dans les thĂ©matiques. Par exemple, son single “Laissez-les Kouma” avec un featuring de MHD est sur le fait de ne pas se prĂ©occuper des qu’en-dira-t’on. Il y a bien sĂ»r la question centrale de l’amour. Il revient dans “Selfie”. Introduction disco au piano, Zaho met en avant dans “Selfie” le fictif des applications comme Snapchat ou Instagram. Des endroits oĂą l’on poste des photos oĂą le “cadre est parfait, retouchĂ© ça va s’en dire”. Une fois passĂ© dans la rĂ©alitĂ©, sur le cadre du selfie, il y a trois personnes… A savoir que “l’amour a portĂ© ses fruits”.

L’amour thĂ©matique

L’amour est aussi abordĂ© dans “Te amo” ou “Leilo”, cette dernière est prenante et entĂŞtante mĂŞme si sous ces airs, elle peut paraĂ®tre simple. Zaho aborde le masque dans “On fait semblant”, prĂ©tendre que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Elle aborde aussi le sort des rĂ©fugiĂ©s dans “Salamalek” et “Je rentre Ă  la maison”. Elle mĂŞme a fuit l’AlgĂ©rie lors de la guerre civile pour rejoindre le Canada. A la fois lumineux et mĂ©lancolique, ces deux titres permettent de voir un nouveau visage de Zaho. Il y a aussi des titres enjĂ´leurs avec “Bonne nouvelle” ou “J’ai pas le Time”.

Zaho dĂ©livre un aussi bon album que ces deux prĂ©cĂ©dents. A la diffĂ©rence de “Contagieuse”, c’est que cette fois-ci, la promotion est plutĂ´t rĂ©ussi pour “Le Monde Ă  l’envers”. Elle a su susciter une attente. Faut savoir si le public lui est au rendez-vous après le succès de “Laissez-les kouma”. Wait and See.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.