A une semaine de la sortie d’« Entre 2 » – son 4e album – le 21 avril, Singuila propose une version revisitée de son single « Ay Mama ». Cette version acoustique met en avant sa « culture d’afro-péen ». « Dans « Ay Mama », j’ai voulu raconter une histoire sympathique avec un peu de piquant sur fond de musique plus afro. Sur cette chanson, je voulais que l’on ressente de l’electro et un peu du hip-hop », nous a-t-il expliqué. « Ay Mama » est une chanson sur la tentative de séduction d’une jeune femme par Singuila. Si le narrateur se décrit comme coureur de jupon (« Elle m’a vu parlé à toutes les femmes qui sont passés (…)/Je lui ai dit que j’aimais beaucoup m’amuser »). Son espoir pour la « faire chavirer » ? C’est son côté « décalé » et son « franc parler ».

[Interview vidéo] Singuila : « Dans ‘Entre 2’, il y a plusieurs énergies »

Singuila s’essaie à la différence avec « Ay Mama » et ça marche. Singuila s’est fait connaitre au début des années 2000 avec le tube « C’est trop » certifié single d’Or en 2004. Le chanteur a exploité plusieurs autres single sans atteindre le même succès avec des chansons telles qu’« Aïcha » ou « J’suis KO ». « Ay Mama », c’est un plongeon dans la sapologie à l’image de « Sapé comme jamais » de Maître Gims. Le décor est planté pour le clip dans les faubourgs de Brazzaville, la capitale du Congo. Cette chanson fait partie de la vague de chansons comme « A Kele Nta » de MHD qui ont un beat qui s’inspire de la musique afro et l’assume.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b' et la variété française et internationale.