Mademoiselle K fait son retour après deux ans d’absences suite Ă  son album « Hungry Dirty Baby ». C’est avec un nouveau single « Sous Les BrĂ»lures » et un album 10-titres « Sous les BrĂ»lures l’Incandescence Intacte » qu’elle effectue ce retour. De rupture en rupture, d’abord pour son prĂ©cĂ©dent album avec le français, puis ici avec son ex-compagne.

Mademoiselle K

Mademoiselle K n’a « rien Ă  prouver »

« J’étais complètement obsĂ©dĂ©e par cette rupture qui m’a tordu le ventre. Il fallait que j’aille au bout de cela, que je mette cette histoire en musique », explique Mademoiselle K Ă  RFI. « J’Ă©tais simplement heureuse de rĂ©Ă©crire en français. Il y a quelque chose de diffĂ©rent dans mon Ă©criture, qui n’aurait jamais Ă©tĂ© possible si je n’avais pas eu cette parenthèse en anglais. »

Elle livre un album qui fait du bien et dĂ©versant tout ce que l’on perd lors d’une rupture. « Sans doute nous ne partagerons plus nos doutes/et ce nous ne prendra plus jamais jamais la route/j’vais oublier oublier oublier », entonne-t-elle dans « Sous Les BrĂ»lures ». Si Mademoiselle K n’a « rien Ă  prouver », elle montre tout de mĂŞme qu’elle arrive Ă  se rĂ©inventer avec cette libertĂ© qu’elle a prise. Dans « Pour aller mieux », un mĂ©li-mĂ©lo de solution, Mademoiselle K donne des recettes pour s’en sortir après « Sous Les BrĂ»lures ». Dans « HypnotisĂ© par la lumière », il y a cette fièvre Ă©lectronique qui vous emporte dans une spirale de la douleur de ce dire que l' »on Ă©tait plus la bonne personne ».

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.