Mademoiselle K fait son retour après deux ans d’absences suite à son album “Hungry Dirty Baby”. C’est avec un nouveau single “Sous Les Brûlures” et un album 10-titres “Sous les Brûlures l’Incandescence Intacte” qu’elle effectue ce retour. De rupture en rupture, d’abord pour son précédent album avec le français, puis ici avec son ex-compagne.

Mademoiselle K

Mademoiselle K n’a “rien à prouver”

“J’étais complètement obsédée par cette rupture qui m’a tordu le ventre. Il fallait que j’aille au bout de cela, que je mette cette histoire en musique”, explique Mademoiselle K à RFI. “J’étais simplement heureuse de réécrire en français. Il y a quelque chose de différent dans mon écriture, qui n’aurait jamais été possible si je n’avais pas eu cette parenthèse en anglais.”

Elle livre un album qui fait du bien et déversant tout ce que l’on perd lors d’une rupture. “Sans doute nous ne partagerons plus nos doutes/et ce nous ne prendra plus jamais jamais la route/j’vais oublier oublier oublier”, entonne-t-elle dans “Sous Les Brûlures”. Si Mademoiselle K n’a “rien à prouver”, elle montre tout de même qu’elle arrive à se réinventer avec cette liberté qu’elle a prise. Dans “Pour aller mieux”, un méli-mélo de solution, Mademoiselle K donne des recettes pour s’en sortir après “Sous Les Brûlures”. Dans “Hypnotisé par la lumière”, il y a cette fièvre électronique qui vous emporte dans une spirale de la douleur de ce dire que l'”on était plus la bonne personne”.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r’n’b et la variété française et internationale.