Jour 1 pour l’EP “Au loin” d’Ehla. La chanteuse rĂ©vèle son travail après un premier single entĂŞtant “Demain encore”. C’est Jean-Rachid, le producteur de Grand Corps Malade qui dĂ©couvre sur scène Ehla. Le dĂ©nicheur de talents apprĂ©cie le fait qu’elle est “capable d’émotions radieuses sous la profondeur du spleen”. Après une reprise “Les voyageurs en train” de Grand Corps Malade, Ehla commence Ă  travailler avec… Grand Corps Malade. Son premier album est attendu pour le premier semestre 2018.

Ehla

Ehla et l’urbain

La première collaboration avec Grand Corps Malade est dĂ©voilĂ©e avec “Demain encore”. Un titre pop-electro qui incorpore une touche d’urbain. Qui par certains aspects peut faire penser Ă  Vitaa dans l’intonation de la voix… La composition est signĂ©e High P qui a notamment collaborĂ© avec Jul, MaĂ®tre Gims et… Vitaa.

Avec “La timide”, la chanteuse se dĂ©crit-elle ? “Elle ne veut pas dĂ©ranger, s’imposer”… “Je la connais par cĹ“ur”, entonne-t-elle comme pour rĂ©pondre Ă  notre question. Mais la timiditĂ© maitrisĂ©e permet de faire des choses, de belles choses. Une chanson qui peut parler Ă  l’auditoire.

Des textes de Grand Corps Malade

Le texte est signĂ© Grand Corps Malade et la composition Ehla. “Fabien (Grand Corps Malade, NDLR) a Ă©crit ce texte au dĂ©but de notre rencontre, il m’a très vite analysĂ© c’est d’ailleurs une de ses principales forces ! L’air de rien et en l’espace d’un jour, il sait qui il a face Ă  lui, c’est du moins ce que j’ai ressenti quand j’ai reçu le texte”. Au niveau de la composition, il a toujours ces petits dĂ©tails qui font que ça devient entĂŞtant, omniprĂ©sent.

“Au loin”, c’est sa première collaboration avec High P et Grand Corps Malade. “Trois personnes qui se connaissent Ă  peine Ă  cet instant, mais qui possèdent dĂ©jĂ  une sincĂ©ritĂ© et une sensibilitĂ© musicale commune. Quand nous avons composĂ© ce morceau, j’ai spontanĂ©ment fredonnĂ© le ‘Au loin’, nous avions la mĂ©lodie mais le titre a pris toute son ampleur avec le texte de Fabien”, confie Ehla.

“Ce besoin d’ailleurs, de renouveau, de rencontres, de nouveaux visages, c’est un sentiment constant chez moi, la routine est ma plus grande phobie. ‘Au loin’, c’est regarder l’horizon, c’est toujours vouloir plus. C’est ĂŞtre curieux et avancer sans avoir peur de quitter une vie pour en commencer une autre. ‘Au loin’ marque justement pour moi le dĂ©part de ce projet musical et la fin d’une vie qui ne me ressemblait pas.”

Ehla cette “Perle”

Dernier morceau de l’EP, c’est le très urbain “La Perle”. Des sonoritĂ©s qui sont opposĂ©es au nom du morceau. “C’est une sorte d’Ă©go-trip”, prĂ©vient Ehla, “une sorte d’auto valorisation avec des codes assez urbains dans l’Ă©criture. Je tenais Ă  avoir des sonoritĂ©s comme celles-ci dans l’EP”.

Et dans le dĂ©tail, l’interprète explique que “c’est un constat de ce que j’Ă©tais et de ce que je suis devenue. Si on se fie au texte on pourrait croire que je parle d’une relation amoureuse qui n’a pas fonctionnĂ©”. Mais selon elle, il ne faut pas se fier aux apparences, car ce n’est pas cette histoire lĂ … “Mon histoire, je l’ai racontĂ© Ă  Fabien et on en a fait une chanson”. Plus d’informations ? “Je garde le secret sur la personne Ă  qui je m’adresse mais chacun pourra s’identifier Ă  sa manière”.

Les risques en musique, Ehla les connait. Elle est la sœur de Clara Luciani du groupe La Femme. Le timbre de sa voix, la composition originale et son univers musical font que pour nous, il faudra sans nul doute compter sur Ehla dans les mois qui viennent. On est déjà fan.

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui Ă©crit sur la musique pop, le r’n’b et la variĂ©tĂ© française et internationale.