D’une carrière dans Sexion d’Assaut Ă  une carrière solo, Maska a vite franchi le pas lorsque le groupe s’est mis en pause. Maska revient avec une deuxième mixtape « Akhal TĂ©ké » en rĂ©fĂ©rence Ă  une race de cheval qui a Ă©tĂ© en voie de disparition. Celle-ci a aujourd’hui Ă©tĂ© sauvĂ©e.

Maska

Maska, un disque plus personnel

Mais, Ă  croire Maska, il ne faut pas voir d’analogie entre cette race de cheval et son parcours. S’il lui a fallu de l’espace et du temps pour revenir – 2 ans -, le rappeur affirme qu’il a pris des cours de chants pour amĂ©liorer son art. « Dans Sexion d’Assaut, on aimait particulièrement les refrains chantĂ©s », nous a-t-il expliquĂ©. Sur sa première mixtape, il faisait appel Ă  des chanteurs. Sur ce nouvel opus, c’est lui qui fait tout avec le beatmaker Jonah.

C’est dans le 15ème arrondissement de Paris, que nous avons rencontrĂ© Maska la semaine dernière. A l’aune de la trentaine, il se veut plus apaisĂ© ce qui selon les avis se ressent dans ses sons. La mixtape « Akhal TĂ©ké » est composĂ©e comme une transition, une quĂŞte vers un autre Maska. Un Maska ou un Bastien, plus personnel. Les deux titres qui le touchent le plus « Maudite Taffe » et « Le Petit » ft S.Pri Noir sont Ă  la fin du disque, comme un signe de la fin de cette transition.

L’interview de Maska

Le track by track d’Akhal TĂ©kĂ©

Le retour de Sexion d’Assaut ?

C’est la question que tout le monde se pose. Quand revient le groupe de rap devenu culte Sexion d’Assaut ? La rĂ©ponse de Maska !

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.