« Elle voulait de l’or » et « Ma mère disait » sont les deux premiers Ă©chelons de la carrière de Florian. La galère, les espoirs et les rĂŞves, Florian raconte les dĂ©boires pour se faire reconnaĂ®tre comme artiste au sein de sa famille. Le jeune trentenaire a pour lui sa dĂ©termination. NĂ©anmoins, s’il sort un projet solo, le rappeur-chanteur originaire de Caen s’est dĂ©jĂ  illustrĂ© dans le groupe de reggae Dark-K.

Florian

Florian rencontre Skalp

Le dĂ©clic qu’il fallait Ă  Florian s’appelle Skalp (Indila, Leslie). C’est après de multiples Ă©changes via les rĂ©seaux sociaux que le rappeur/chanteur rencontre Skalp. Ce dernier a dĂ©cidĂ© de produire Florian. Un premier album « Nuit Blanche » a Ă©tĂ© enregistrĂ© et produit Ă  Paris. « C’est un album aux chansons contrastĂ©es, parfois mĂ©lancolique, parfois pleines de vies et d’envies », prĂ©vient le label. Et le cadre de l’album ? « L’artiste [emporte] vers des horizons lointains, intouchables et dignes d’une nuit oĂą le sommeil se fait rare ».

Voir le clip de « Ma Mère disait »

Florian va chercher la mĂ©lancolie dans les textes avec des compositions au beat moderne. Avec « Ma mère disait », Florian aborde la pression sociale des parents. Ceux-ci se prĂ©occupent plus de l’insertion professionnelle de leur enfant que de leur bonheur. Avec « Elle voulait de l’or », Florian rappelle que nos vies valent mieux que « ça ». Il critique la sociĂ©tĂ© qui rĂ©duit l’humain Ă  de simple machine. Deux premiers titres qui surprennent et qui donnent envie d’en connaĂ®tre plus… Notre petit doigt nous dit que l’on peux espĂ©rer trouver des chansons avec pour titre « EnchantĂ©e », « J’attends » ou « J’attends qu’il pleuve » (?), « ADN », « Ça Ira », « DĂ©vier », « Nuit Blanche », « Tiffany » et « Ici et Maintenant » sur le premier album. Confirmation dans quelques semaines.

Voir le clip de « Elle voulait de l’or »

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.