“Elle voulait de l’or” et “Ma mère disait” sont les deux premiers échelons de la carrière de Florian. La galère, les espoirs et les rêves, Florian raconte les déboires pour se faire reconnaître comme artiste au sein de sa famille. Le jeune trentenaire a pour lui sa détermination. Néanmoins, s’il sort un projet solo, le rappeur-chanteur originaire de Caen s’est déjà illustré dans le groupe de reggae Dark-K.

Florian

Florian rencontre Skalp

Le déclic qu’il fallait à Florian s’appelle Skalp (Indila, Leslie). C’est après de multiples échanges via les réseaux sociaux que le rappeur/chanteur rencontre Skalp. Ce dernier a décidé de produire Florian. Un premier album “Nuit Blanche” a été enregistré et produit à Paris. “C’est un album aux chansons contrastées, parfois mélancolique, parfois pleines de vies et d’envies”, prévient le label. Et le cadre de l’album ? “L’artiste [emporte] vers des horizons lointains, intouchables et dignes d’une nuit où le sommeil se fait rare”.

Voir le clip de “Ma Mère disait”

Florian va chercher la mélancolie dans les textes avec des compositions au beat moderne. Avec “Ma mère disait”, Florian aborde la pression sociale des parents. Ceux-ci se préoccupent plus de l’insertion professionnelle de leur enfant que de leur bonheur. Avec “Elle voulait de l’or”, Florian rappelle que nos vies valent mieux que “ça”. Il critique la société qui réduit l’humain à de simple machine. Deux premiers titres qui surprennent et qui donnent envie d’en connaître plus… Notre petit doigt nous dit que l’on peux espérer trouver des chansons avec pour titre “Enchantée”, “J’attends” ou “J’attends qu’il pleuve” (?), “ADN”, “Ça Ira”, “Dévier”, “Nuit Blanche”, “Tiffany” et “Ici et Maintenant” sur le premier album. Confirmation dans quelques semaines.

Voir le clip de “Elle voulait de l’or”

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r’n’b et la variété française et internationale.