Pas de hasard chez Presquils. Ce duo lyonnais, que l’on dĂ©couvre aujourd’hui, est composĂ© de Niko et GaĂ«t. Si fier de leur ville, qu’ils se sont appelĂ© Presquils en hommage Ă  la presqu’Ă®le de Lyon. La rencontre s’effectue, il y a maintenant deux ans. Une complicitĂ© s’est crĂ©e et les deux hommes se sont lancĂ©s dans ce projet artistique. Chacun a commencĂ© Ă  travers divers groupes rock de la capitale des Gaules. Sony Music a aujourd’hui signĂ© le groupe.

Presquils

Presquils, tout ensemble

Presquils nous ferait presque penser au duo FrĂ©ro Delavega ou Ă  Boulevard des Airs. Leurs harmonies sur “Nos Histoires” nous emportent immĂ©diatement dans un autre monde. Il y a ces bouts de guitares qui font penser Ă  une sorte de western. Les airs pop sont aussi très prĂ©sents avec des bulles d’Ă©lectro. En dĂ©but d’annĂ©e, le groupe a Ă©tĂ© finaliste du Prix SACEM AndrĂ©e-Chedid.

“On fait tout ensemble, la musique et les paroles, on aime raconter des histoires qui nous sont arrivĂ©es Ă  tous les deux”, explique le duo au Progrès. “Ça fait deux ans que l’on joue tous ensemble. Sur scène, on est comme un groupe”. Le groupe se dĂ©voile dans un premier clip avec pour rĂ©alisateur Jean-Marie Antonini. On attend la suite.

Pour voir leur clip “Nos Histoires”

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.