Pas de hasard chez Presquils. Ce duo lyonnais, que l’on dĂ©couvre aujourd’hui, est composĂ© de Niko et GaĂ«t. Si fier de leur ville, qu’ils se sont appelĂ© Presquils en hommage Ă  la presqu’Ă®le de Lyon. La rencontre s’effectue, il y a maintenant deux ans. Une complicitĂ© s’est crĂ©e et les deux hommes se sont lancĂ©s dans ce projet artistique. Chacun a commencĂ© Ă  travers divers groupes rock de la capitale des Gaules. Sony Music a aujourd’hui signĂ© le groupe.

Presquils

Presquils, tout ensemble

Presquils nous ferait presque penser au duo FrĂ©ro Delavega ou Ă  Boulevard des Airs. Leurs harmonies sur « Nos Histoires » nous emportent immĂ©diatement dans un autre monde. Il y a ces bouts de guitares qui font penser Ă  une sorte de western. Les airs pop sont aussi très prĂ©sents avec des bulles d’Ă©lectro. En dĂ©but d’annĂ©e, le groupe a Ă©tĂ© finaliste du Prix SACEM AndrĂ©e-Chedid.

« On fait tout ensemble, la musique et les paroles, on aime raconter des histoires qui nous sont arrivées à tous les deux », explique le duo au Progrès. « Ça fait deux ans que l’on joue tous ensemble. Sur scène, on est comme un groupe ». Le groupe se dévoile dans un premier clip avec pour réalisateur Jean-Marie Antonini. On attend la suite.

Pour voir leur clip « Nos Histoires »

Ecrit par Nicolas D.

Nicolas est un journaliste qui écrit sur la musique pop, le r'n'b et la variété française et internationale.